top of page
Rechercher
  • marine-maubec

De jolis autochromes du capitaine de frégate de Maupéou d'Ableiges

Voici trois magnifiques autochromes issus de la collection Albert Kahn.

Né en 1862 et entré dans la marine en 1879, Gilles Noël Marie de Maupéou d'Ableiges est une figure. Breveté fusilier puis torpilleur, il quitte le service actif comme capitaine de frégate en 1906. A la déclaration de guerre en 1914, à 52 ans, il est mobilisé à Lorient.

Il commande un bataillon de la brigade des fusiliers marins en 1915 et reçoit La Croix d'officier de la Légion d'honneur après les combats du 9 mai 1915.

Après la dissolution de la brigade, il commande en 1917 le bataillon de fusiliers marins restant qui obtient sous son commandement deux citations à l'ordre de l'armée :

"Troupe splendide, animée du plus bel esprit offensif, sous l'impulsion vigoureuse de son chef, le capitaine de frégate de Maupeou d'Ableiges, et de ses excellents cadres, a enlevé d'un seul élan une organisation ennemie des plus solides, y a fait 150 prisonniers appartenant à trois régiments différents et en a maintenu victorieusement la possession." (Décision du général commandant en chef, du 5 octobre 1917)

"Sous le commandement du capitaine de vaisseau de Maupeou d'Ableiges, les 26 et 27 octobre 1917, a établi de nuit, sous le feu des mitrailleuses et de l'artillerie ennemies, des passerelles sur le Saint-Jansbeck débordé ; a franchi ce ruisseau, puis, s'avançant le long de la route de Steenstraete à Dixmude, à travers un terrain marécageux, semé de trous d'obus et de défenses accessoires, a, dans un élan superbe, brisé la résistance de l'ennemi et atteint pour l'heure fixée tous ses objectifs." (Décision du général commandant en chef, du 5 décembre 1917)

Lui-même recevra quatre citations à l'ordre de l'armée.

Au plan uniformologique, ces clichés sont particulièrement intéressants. Ils montrent la capacité d'adaptation dont ont dû faire preuve les marins, comme tous les soldats sur le front, à la fois pour adapter les effets d'habillement à leur usage et pour contourner les pénuries et difficultés d'approvisionnement. Certains effets sont tout à fait réglementaires ; d'autres sont issus d'initiatives individuelles prises lorsque le département de la Marine n'a pas su s'adapter assez vite pour les définir...

Effet réglementaire, la casquette de mer : créée pour les officiers supérieurs et subalternes de marine le 12 octobre 1913, le bandeau galonné est remplacé par un bandeau en soie noire (il n'est pas spécifié qu'il comporte un motif d'ancres et de vagues), complété par un écusson avec les galons du grade.

Effet non réglementaire, le veston à pattes d'épaule, poches plaquées à soufflet et ancres au collet : d'où vient ce veston ? Il fait penser à la vareuse des chasseurs à pied...

On observe les galons de taille réduite au bas des manches, réglementaires depuis le 18 mai 1917 et rendus nécessaires par les difficultés d'approvisionnement. En haut de la manche gauche, Maupéou d'Ableiges porte deux chevrons d'ancienneté, soit entre 18 mois et 2 ans de présence au front. Ces chevrons ont été créés le 1er juin 1916, à l'imitation de ce qui est pratiqué dans l'armée, tout comme la fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 14-18, dont le port a été accordé au bataillon de marche des fusiliers marins le 19 juillet 1916.

Ci-dessous, Maupéou d'Ableiges est aux côtés du vice-amiral Ronarc'h. L'amiral nous présente sa casquette de mer. Celle-ci a le même bandeau que celle de Maupéou ; les étoiles du grade de vice-amiral s'inscrivent dans un écusson oval bordé de cannelle dorée. Naturellement, l'ancre de toque des officiers généraux de marine comporte les ailes et les foudres.

Le veston de l'amiral est plus réglementaires que celui du capitaine de frégate. A l'arrière désormais, il est plus facile pour Ronarc'h d'en avoir un...



276 vues1 commentaire

1 Comment


Laurent Abt
Laurent Abt
Mar 15, 2023

Le CF Maupéou porte la fourragère à l'épaule, réglementairement (peut être l'a t'il eu à titre individuel ???) l'amiral Ronarc'h l'abore quant à lui en version réduite (rappel) sur la médaille de la croix de guerre (mode de l'époque) est ce réglementaire en uniforme ?

Si il l'a porte sous cette version, on peut donc en déduire qu'il l'a obtenue à titre individuel.

La vareuse du CF Maupéou ressemble effectivement, de par sa coupe et sa teinte, à une vareuse-dolman modèle 1916 de chasseur.

Like
Post: Blog2 Post
bottom of page