top of page
Rechercher
  • marine-maubec

De rares pattes mobiles brodées de professeur d'hydrographie

Il y a une douzaine d'années, lorsque nous avions édité l'ouvrage.... nous ne disposions d'aucune photo ni d'aucun dessin issu d'un bulletin officiel de la marine d'une patte mobile brodée de professeur d'hydrographie. Tout au plus avions-nous pu indiquer les distinctives de ce corps particulier (branches d'acanthe et d'olivier sur velours pensée) et reprendre le dessin du collet d'un habit du modèle 1891.

Grâce à un collectionneur qui vient de partager avec nous la photo d'une récente acquisition, voici enfin ces fameuses pattes mobiles brodées qui ont dû exister en un nombre assez limité. Rappelons en effet que ce corps ne comportait statutairement que 20 officiers des différents grades en 1914 et 17 en 1919.

Les pattes mobiles brodées apparaissent en 1889. Elles sont portées par les officiers des corps assimilés dans toutes les tenues qui comportent les épaulettes pour les officiers de marine. Pour les corps considérés navigants, les pattes disparaissent au profit d'épaulettes sans ancre en 1902. Or il se trouve que le texte de 1902, qui met fin au port des pattes mobiles, n'évoque pas le corps des professeurs d'hydrographie. Nous en déduisons donc que les pattes continuent d'être portées par ces officiers jusqu'en 1923 – sauf pendant une bonne partie de la Première Guerre mondiale, au titre de la simplification des tenues pendant le conflit – année au cours de laquelle un décret évoque le port des épaulettes par les professeurs d'hydrographie.

64 vues0 commentaire

Comentarios


Post: Blog2 Post
bottom of page