Rechercher
  • marine-maubec

Deux images naïves extraites d'une série de 29 sur l'armée française

Voici deux représentations de marins trouvées par un collectionneur lors d'une brocante (y en a-t-il d'autres de la même série ?). Probablement offertes avec du chocolat au cours des années 1880-1890, elles sont jolies mais ne sont pas exemptes de reproches au plan de l'uniformologie, ce qui est courant.

La représentation de l'amiral est très critiquable. Rappelons tout d'abord que les officiers généraux de marine (les amiraux, pas les officiers généraux de la marine) n'ont jamais porté l'habit croisé à double rangée de boutons. La ceinture-écharpe de commandement paraît bleue et or, ce qui ne colle pas avec le port du chapeau bicorne à plume blanche réservé aux vice-amiraux commandant en chef, qui portent la ceinture-écharpe en soie ponceau (rouge) et or. La plume blanche n'a été attribuée à certains vice-amiraux qu'en 1853, 1875 et 1891, respectivement aux commandants en chef, aux préfets maritimes et aux membres du Conseil supérieur de la Marine.

Le marin, matelot breveté, est lui plutôt bien vu. Son paletot paraît un peu court. Il semble par ailleurs encore armé du Chassepot, avec sa baïonnette à poignée en laiton... Il faut espérer que ce n'est alors plus le cas dans la réalité, la marine ayant adopté en 1878, avant l'armée, le fusil à répétition Kropatschek de fabrication autrichienne, pour pouvoir faire face aux attaques de torpilleurs.

A défaut d'être exact, un joli témoignage de la marine de la fin du dix-neuvième siècle...

33 vues0 commentaire