Rechercher
  • marine-maubec

Un intéressant habit de grand uniforme de lieutenant de vaisseau du modèle 1819

S'est vendu aux enchères à hôtel des ventes de Toulon le 16 juin un bel habit du modèle 1819, sans doute un peu tardif, au cours du règne de Charles X.

Cet habit se distingue par :

- sa doublure rouge, bien visible au niveau des retroussis. Cette couleur de doublure disparaîtra en 1848 ;

- le motif de ses broderies de collet et de parements : ce motif de feuilles d'acanthe restera en vigueur pour les officiers subalternes et supérieurs de marine (hors de la courte période de 1848 à 1853 au cours de laquelle ces officiers sont privés de broderies) jusqu'en 1915, année de la suspension du port de l'habit qui se voulait provisoire pendant la durée de la guerre mais à partir de laquelle l'habit de grand uniforme sera de fait supprimé. La présence de broderies de taille réduite (qui ne sont pas présentes tout autour du collet et des parements) permet d'affirmer que cet habit a appartenu à un lieutenant de vaisseau (l'enseigne de vaisseau n'a pas de broderies aux parements, si ce n'est la baguette dentelée et le câble ; voir ci-dessous un habit de capitaine de frégate, sans écusson de taille au bas de dos) ;

- ses boutons, du modèle 1819, avec l'ancre désormais étalinguée, ce qui le distingue bien du modèle 1786 ; ce modèle reste ne vigueur jusqu'en 1831 ;

- ses ancres brodées de retroussis. Ici, nous nous interrogeons sur la présence de la couronne qui surmonte l'ancre, les modèles que nous avions jusqu'alors croisés étant souvent composés de l'ancre seule ou de l'ancre avec la fleur de lys.

A cet égard, on ne peut que s'interroger sur la portée de la lettre du 25 mars 1831 qui prescrit sur les uniformes la suppression des fleurs de lys et des couronnes, alors que ces dernières réapparaissent peu après, le 25 avril, sur les boutons, et en 1837 sur les ancres de retroussis et les armes blanches des officiers...

Nous estimons que l'ancre couronnée du retroussis est plus représentative du régime de Charles X que de celui de Louis XVIII, qui était sans doute plus attaché au symbole monarchique de la fleur de lys, ce qui daterait cet habit de la période de 1824 à 1830. Si certains lecteurs ont d'autres idées, ils peuvent les partager...


37 vues0 commentaire