Rechercher
  • marine-maubec

Une énigme au sujet du petit uniforme de prairial an XII des lieutenant et enseigne de vaisseau

Voici le portrait d'un jeune officier, vendu aux enchères il y a quelques années et attribué à François-Louis DEJUINNE (1786-1844).

Le bouton à l'ancre, aux deux glaives croisés, le tout entouré d'une branche de laurier et d'une branche de chêne, nous conduit à penser qu'il s'agit d'un officier de marine sous le Premier Empire. Le port de l'épaulette à franges de filé à gauche et de la contre-épaulette à droite, toutes deux non traversées par un cordon de soie rouge, attribue à cet officier le grade de lieutenant de vaisseau.

Pourtant, quelque chose ne colle pas... Cet officier ne porte aucune boutonnière brodée au collet. Or le décret impérial du 7 prairial an XII précise que "Les lieutenants et enseignes de vaisseau n'auront que deux boutonnières en or de chaque côté sur le collet de l'habit ou de la redingote" comparés aux capitaines de vaisseau et de frégate.

Voyant cet officier au collet bleu, lequel est non rabattu comme sur la redingote, nous avions d'emblée penser que ce lieutenant de vaisseau était en petit uniforme. Mais dès lors, pourquoi n'a-t-il pas de boutonnières au collet. Les seuls officiers de marine ne pourtant pas de boutonnières au collet sont en principe les réformés. En l'espèce cet officier paraît bien jeune pour l'être et, s'il l'était, son collet devrait être en velours cramoisi.

D'ailleurs, le grand illustrateur Lucien Rousselot représente un enseigne de vaisseau en petit uniforme avec des boutonnières au collet (page 139 de notre ouvrage "Les marins français. 1789-1830. Étude du corps social et de ses uniformes")...

Alors... Nous laissons nos lecteurs réagir sur ce portrait. Les lieutenants et enseignes de vaisseau en petit uniforme portaient-ils des boutonnières au collet ? La rédaction du décret du 7 prairial est-elle imprécise. Aurait-elle dû être "Les lieutenants et enseignes de vaisseau n'auront que deux boutonnières en or de chaque côté sur le collet de l'habit de petit uniforme ou de la redingote".

Réagissez en vous inscrivant sur le site. Cela permettra d'alimenter ce blog et de conserver la trace de ces échanges, ce qui est plus difficile sur les autres réseaux sociaux.

152 vues1 commentaire