top of page
Rechercher
  • marine-maubec

Une escale du Formidable à Beyrouth en 1893, en appui de la politique d'influence au Proche-Orient

Dernière mise à jour : 21 avr. 2023

Cette photo d'une rare qualité provient de la collection Gallica / BNF.

En 1893, le cuirassé Formidable est le bâtiment amiral de l'escadre de la Méditerranée depuis sa récente admission au service actif. Cette escadre est commandée par le vice-amiral Vignes.

Le cliché met en scène ce dernier, son chef d'état-major, le capitaine de vaisseau Roustan, le consul général de France au Liban Saint-René Taillandier, son épouse (à droite) et une autre dame.

A l'époque et depuis 1860, la France accordait sa protection aux chrétiens du Proche-Orient. Ainsi M. Saint-René Taillandier accompagna en particulier l'essor de l'école de Saint-Vincent de Paul de Beyrouth. Les frères des écoles chrétiennes avaient été appelés à Beyrouth en 1890 par la Société Saint-Vincent de Paul, fondée en 1860 au Liban, qui voulait leur confier son école.

Ainsi, au début des années 1890, l'école bénéficia de larges subventions françaises, dont le consul général surveilla l'usage. Il encouragea également la création du Collège Français du Sacré-Cœur.

L’entrée en guerre de la Turquie aux côtés des empires centraux en 1914 provoquerait le départ des religieux français et entraînerait la fermeture de l’école de Saint-Vincent de Paul jusqu'en 1920. Elle est bien active aujourd'hui.

La dame de gauche est l'épouse du gouverneur turc au Liban Naoum-Pacha de 1892 à 1902. Né à Alep en 1848, formé dans les écoles françaises, ce dernier serait ambassadeur de Turquie à Paris, de 1908 à 1911, année de son décès. Très apprécié par la France, il fut le résultat visible de ce que peut apporter une politique d'influence de long terme.

Les deux officiers sont en tenue n°3 (redingote, casquette et épaulettes), mais ne semblent pas porter l'arme blanche. Sans doute celle-ci vient-elle d'être retirée, car le port des épaulettes et décorations impose l'arme.

Le capitaine de vaisseau Roustan, comme tous les officiers appartenant à un état-major d'autorité, porte l'aiguillette. L'amiral Vignes porte l'insigne de grand-croix de l'ordre de l'Osmanie (Turquie), ce qui montre l'excellence des relations qu'entretenait alors la France avec la Sublime-Porte.


121 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2 Post
bottom of page