Rechercher
  • marine-maubec

La simplification du port des épaulettes de 1926

Comme déjà indiqué, il est difficile de déterminer sur des photos en noir et blanc le corps d'un officier subalterne ou supérieur de la marine lorsqu'il est en redingote, en l'absence d'indications au verso. Ainsi en est-il du cliché ci-dessous que nous a envoyé M. Rochet.

Un chapeau sans floches aux cornes indique qu'il ne peut s'agir d'un officier de marine. Des épaulettes signent alors l'appartenance à un corps assimilé non secondaire. Des parements foncés (apparemment il y en a) peuvent appartenir à un officier du génie maritime, hydrographe, commissaire, médecin. Nous ne le saurons jamais...

En revanche, certains détails nous permettent de situer approximativement la date de la prise de vue : la redingote à col ouvert, postérieure à 1926 (difficile de dire si elle est confectionnée en drap bleu "Louise" adopté en 1931), et les épaulettes, qui ont également fait l'objet d'une évolution en 1926. Cette année-là, la marine simplifie notablement leur port pour les officiers de marine et les officiers des corps assimilés non secondaires, en dehors des officiers du contrôle – ces derniers et les officiers des corps assimilés secondaires portent des pattes mobiles brodées – en supprimant les contre-épaulettes (sans franges) : les officiers subalternes porteront désormais des épaulettes à franges de filé quel que soit leur grade, les officiers supérieurs des épaulettes à franges à grosses torsades. C'est le cas de notre officier supérieur à quatre galons.

Cet officier s'est donc présenté chez le photographe, en tenue de cérémonie, entre 1926 et 1940.

31 vues0 commentaire