Rechercher
  • marine-maubec

Un bicorne d'officier de port du Conservatoire des Uniformes de la Marine

Sortons un peu du thème des marins militaires pour nous intéresser à certains fonctionnaires de la marine : les officiers de port. On oublie souvent que le ministère de la marine – encore plus le ministère de la marine et des colonies – eut à gérer bien des sujets au-delà de la seule marine militaire, sujets aujourd'hui en partie de la responsabilité de nos préfets maritime, assistés alors principalement par des administrateurs des affaires maritimes : pêche, marine du commerce, ports, écoles maritimes... ce dont a rendu compte notre 2e ouvrages "Equipes et fonctionnaires de la marine. Corps et uniformes. 1830 - 1940" pour le personnel non officier.

Pour la gestion des ports, de leurs installations, de leurs mouillages, il y eut, et il y a encore des officiers de ports. Sous le Second Empire, ceux-ci reçurent un uniforme, comme de nombreux fonctionnaires et élus (diplomates, préfets, députés, sénateurs...).

Le bicorne présenté ici est conforme à ce que prévoit le décret du 13 janvier 1855 qui règle l'uniforme des officiers et maîtres de port sous le Second Empire, mais sans doute également au-delà, puisque rien sur ce chapeau n'évoque le régime impérial.

"Chapeau français bordé d'un galon de soie, ganse de velours noir brodée en or, bouton doré timbré d'une ancre et portant au pourtour les mots : Officier de port."

C'est une coiffure rare, tout comme l'est l'habit associé dont la broderie distinctive représente "une branche de laurier enlacée dans un double câble rattaché à une ancre au coin du collet et des parements, baguette des ingénieurs des ponts et chaussées."

Pour réagir le cas échéant à ces publications, n'hésitez pas à vous enregistrer sur notre site. Joyeux Noël à tous !

1 vue0 commentaire