Rechercher
  • marine-maubec

Un commissaire interprète et du chiffre en 1916

M. Christophe Rochet, grand collectionneur de photos anciennes qui a contribué à l'illustration de nos deux premiers ouvrages, nous adresse cette photo exceptionnelle datée du 27 août 1916. Ce commissaire interprète et du chiffre s'est extrait de ses messages, de ses papiers d'état-major pour prendre la pose chez le photographe.

Comme indiqué dans notre premier ouvrage, aujourd'hui épuisé, face à un besoin croissant de ce type de spécialistes, le décret du 6 décembre 1890 prévoit de conférer à titre auxiliaire un grade du commissariat pour les interprètes nécessaires à la marine.

En pleine guerre, le décret du 19 janvier 1916 étend cette possibilité aux officiers du chiffre dont le développement des correspondances télégraphiques et radiotélégraphiques en temps de guerre a montré la nécessité. Le grade de commissaire de 3e classe leur est dès lors conféré à l’incorporation. Ils portent comme marque distinctive une étoile brodée en or sur le haut du bras gauche pour les interprètes et, de même, des foudres brodées en or pour les agents du chiffre. Une promotion au grade de commissaire de 2e classe auxiliaire est possible, voire de 1ère classe (décret du 28 septembre 1917).

L'insigne distinctif de cette catégorie d'officiers est parfaitement visible sur la manche gauche. Le galon unique est bordé d'un parement sombre qui ne peut être que brun loutre. Notre officier est donc commissaire de 3e classe.

Les officiers de réserve interprètes et du chiffre (ORIC) remplaceront les commissaires auxiliaires interprètes et du chiffre en 1925, qui eux-mêmes seront remplacés en 1967 par les officiers de marine de réserve de la branche interprétariat transmissions (INTRA).


64 vues0 commentaire