top of page
Rechercher
  • marine-maubec

1939. L'état-major du sous-marin Morse

Dernière mise à jour : 11 févr.

Ces photographies nous ont été aimablement communiquées par MM Serge et Loïc Guyot, respectivement fils et petit-fils de l'enseigne de vaisseau de 1re classe Jacques Guyot disparu tragiquement le 16 juin 1940 avec le sous-marin Morse et 52 autres membres d'équipage. Le sous-marin était commandé par le lieutenant de vaisseau Paris. Jacques Guyot était son officier en second ; il est à gauche sur la photo ci-dessous (remarquons le pull à col roulé en service avant guerre, mais aussi l'absence de tout insigne de sous-marinier sur le veston du commandant : le premier insigne pour marquer la possession du certificat d'aptitude à la navigation sous-marine date du 24 décembre 1946 ; l'insigne à deux glaives des commandants de sous-marin n'a été créé que le 16 décembre 1974).

Le Morse était un sous-marin de grande patrouille du type Requin. Il avait été admis au service actif le 10 février 1928.

Le 10 juin 1940 au soir, il avait appareillé de Bizerte avec un autre sous-marin, le Caïman. Il s'agissait pour eux d'empêcher les éventuels débarquements italiens derrière la frontière entre la Tunisie et la Libye, alors italienne. Le 12, les sous-marins avaient plongé au Sud des îles Kerkennah, chacun devant faire route vers leurs secteurs de patrouille respectifs ; la mission devait durer huit jours. Mais le 19, puis le 26 juin, le Morse ne donna aucune nouvelle. Une conclusion s'imposait ; il était perdu corps et biens.

Le mer rejeta cependant 9 corps, difficilement identifiables. L'épave fut localisée par un avion de la base de Karouba le 16 août par fond de 25 mètres, puis, après la guerre, par le bâtiment hydrographique Ingénieur Nicolas. Le bateau était cassé en deux. Jusqu'à ces découvertes, on voulut croire que le Morse avait été grenadé ou torpillé par l'ennemi ; il semble malheureusement qu'il ait péri d'une mine française.

Sur les photos ci-dessous, l'enseigne de vaisseau Guyot est avec la mascotte du bord et, en remontant le temps, nous le retrouvons sur la plage arrière du torpilleur d'escadre Bordelais sur lequel il est affecté en 1933 – 1935, et enfin à bord du croiseur-école Jeanne d'Arc lors de la campagne d'application 1932 – 1933 (poste 3, 2e assis à partir de la gauche).

Jacques Guyot était issu de la marine marchande. Après avoir été élève officier de marine de réserve sur le cuirassé Voltaire, il choisit de servir dans la Marine nationale. Les sous-marins le tentèrent. Avant le Morse, il embarqua successivement sur l'Espoir, la Turquoise, le Naval et l'Espadon.

(pas d'insigne pour les officiers sous-mariniers, mais un insigne pour les pilotes d'aéronautique, quel que soit le grade, à partir de 1917, comme on le voit sur la poitrine d'un des officiers ci-dessus).

Jacques Guyot fut cité à l'ordre du corps d'armée le 24 août 1940 et nommé chevalier de la Légion d'honneur le 24 juillet 1944, en atteste son diplôme signé le 26 mars 1945 par le général Dassault, Grand Chancelier de l'Ordre nommé par le général de Gaulle. Bizarrement, la mention de cette décoration ne figure pas dans son dossier individuel.

L'épave en deux parties du Morse fut relevée et les restes des morts furent enterrés au cimetière de Sfax en janvier 1956 dans un monument dédié, lequel fut transféré quelques années plus tard au cimetière français de Gammarth dans la banlieue de Tunis.

Merci à MM Guyot pour la communication de ces clichés et des documents les accompagnant.

Un complément postérieur à la diffusion du premier post, grâce à un lecteur s'étant rendu à Gammarth où se trouve un panneau explicatif :

"Le 24 janvier 1957, lors d'une cérémonie officielle, le monument du sous-marin Morse est inauguré.

Dans le cadre des opérations de regroupement sur la métropole de Gammarth de l'ensemble des tombes militaires, le 6 octobre 1969, les restes mortels de l'équipage du Morse sont inhumés sur ce site dans une tombe collective.

Le monument, érigé à Sfax sur cette sépulture, a été, après rénovation, également réimplanté sur la nouvelle tombe."



599 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2 Post
bottom of page