Rechercher
  • marine-maubec

Les broderies des capitaines de vaisseau de l'an IV

Voici une représentation du capitaine de vaisseau Jean-François Landolphe, né en 1747 et mort en 1825. Il s'agit au départ d'un capitaine du commerce, corsaire à ses heures, que la République a intégré dans sa marine en 1795, suite aux très nombreuses défections des officiers de vaisseau (démissions, émigration) issus de l'Ancien Régime. Il fut placé à la tête d'une division de trois frégates en 1799 et prit sa retraite en 1801 après avoir été fait prisonnier par les Anglais.

Ce portrait est intéressant, car le modèle officiel des broderies définies par le décret du 3 brumaire an IV (25 octobre 1795) reste introuvable. Il nous donne au moins une représentation possible des broderies de collet des capitaines de vaisseau, avec toutefois, comme souvent sur les dessins, une inexactitude flagrante.

L'habit est ainsi décrit dans le décret cité : "bleu national, doublure rouge, liseré blanc, collet montant et rabattu écarlate". "Le chef de division portera sur le collet, les revers et les parements et sur toute la longueur des devants de l'habit une broderie de la largeur de douze lignes." "Le capitaine de vaisseau aura les mêmes décorations que le chef de division, excepté la broderie sur les devants de l’habit."

Or c'est bien là qu'est le problème de ce dessin : le capitaine de vaisseau ne doit pas porter de broderie sur les devants.

A la décharge du dessinateur, Valmont n'est pas exempt de reproches ci-dessous. Ce dernier nous donne, à gauche, la physionomie générale d'un chef de division en l'an IV ; elle paraît bonne. Mais ce n'est pas le cas du capitaine de vaisseau de la même époque a qui il ne donne aucune broderie...

Plus de détails figurent naturellement dans notre dernier ouvrage "Les marins français. 1789 – 1830. Étude du corps social et de ses uniformes." En particulier y figure le dessin des broderies des chefs de division, plus élaborées que celles de capitaines de vaisseau, qui a été reconstitué par M. Arnaud Blondet sur la base de l'observations de portraits.

3 vues0 commentaire