Rechercher
  • marine-maubec

Un beau matelot du Second Empire

Voici un beau matelot représentatif de ce qu'est la grande tenue d'hiver (pantalon à pont, bleu) définie par l'arrêté ministériel du 27 mars 1858.

Le plus caractéristique de cette époque est le port du chapeau noir en feutre verni, dont les bords sont cintrés et relevés, tellement relevés qu'on peut se demander ce qu'il se passait quand il pleuvait, mais aussi du paletot à deux fois neuf boutons et au collet orné d'une ancre écarlate de chaque côté. L'angle de la photo ne permet pas de voir le ruban légendé qui signe l'unité d'appartenance ; les longs bouts flottants de ce dernier ne sont pas visibles, mais réglementairement ils doivent mesurer 25 et 30 cm (à l'époque, le ruban légendé qui porte des ancres à ses extrémités mesure 1,14 m !). Le col de la chemise blanche – à l'époque, il n'est pas amovible – peut être fermé par deux liettes de chaque côté ; elle paraissent bien près l'une de l'autre ici. Sous cette chemise est portée la chemise rayée en coton tricoté, invisible sans doute par manque de contraste.

En 1872, les bords du chapeau, peu porté pendant la guerre franco-allemande, vont s'aplanir ; cette coiffure disparaîtra de la tête des marins des équipages de la flotte en 1876 mais sera maintenu sur celle des marins vétérans (marins des ports) jusqu'en 1882.

Cette photo est à retrouver sur www.soldaademohler.fr

6 vues0 commentaire